Archives de l’auteur : Bernard Pochet

Nouveau : 5PMIS – Cinq piliers de la maîtrise de l’information scientifique

[ce texte a précédemment été publié dans la Tribune Compétences Informationnelles de l’UQuébec]

Le réseau des bibliothèques de l’Université de Liège (Belgique) vient de mettre en ligne son nouveau référentiel : Cinq piliers de la maîtrise de l’information scientifique (http://infolit.be/5PMIS/). Ce travail a été réalisé à l’initiative de sept bibliothécaires fortement impliqués dans le développement de l’information literacy et dans son enseignement à l’Université de Liège.

Il y a actuellement, à l’Université de Liège, 30 cours inscrits à l’horaire pour lesquels un scientifique des bibliothèques est titulaire ou co-titulaire, 30 autres cours dans lesquels une intervention d’au moins un scientifique des bibliothèques est sollicitée et plus de 60 formations qui totalisent près de 150 heures par an.

Un des objectifs du référentiel était d’être adapté à l’ensemble des onze facultés, réparties dans les trois secteurs (Sciences humaines, Sciences et techniques et Sciences de la santé) de l’Université de Liège. Un pari réussi mais fruit de nombreux consensus. Le travail a débuté avec des propositions et des besoins exprimés par 32 enseignants des trois secteurs, d’une analyse de la littérature, d’une analyse de huit autres référentiels (voir la liste ici : http://infolit.be/5PMIS/?Autres_référentiels) et de l’analyse du contenu des cours évoqués plus haut.

Il est essentiellement destiné à servir de guide pour l’élaboration de formations à la maîtrise de l’information scientifique, à être utilisé comme outil d’évaluation pour les formations existantes, à servir d’outil d’information pour les non spécialistes souhaitant appréhender les formations à la maîtrise de l’information scientifique et à informer les enseignants sur les ressources à intégrer dans les référentiels de compétences rédigés ou en cours de rédaction dans les départements et les facultés de l’Université de Liège. C’est au départ un outil à usage interne mais il peut sans difficulté être utilisé dans n’importe quelle institution de l’enseignement supérieur. Il est d’ailleurs diffusé en libre accès sous licence CC-BY.

Etant donné la difficulté de définir correctement la notion de compétences, c’est celle de ressources qui a en définitive été retenue. Ces ressources désignent les savoirs, savoir-faire et savoir-être dont dispose un individu, qui lui permettent de mettre en œuvre une compétence et participer à la construction de savoirs spécifiques à chaque profession (Maillart, Grevisse, & Sadzot, 2010).

Par ailleurs, étant donné la difficulté bien connue (Chevillotte, 2005) de traduire en français le concept d’« Information literacy » nous avons adopté la traduction proposée, il y a 10 ans, par l’Unesco (Horton, 2008) : « maîtrise de l’information ».

Pratiquement, l’outil est articulé autour de cinq ensembles de ressources qui constituent cinq piliers : définir, accéder, évaluer, organiser et intégrer. Les piliers sont numérotés de 1 à 5. Cela ne signifie pas qu’un pilier soit prérequis au pilier suivant mais que la démarche informationnelle suit cette progression.

Les 64 ressources identifiées sont regroupées et réparties dans les cinq piliers. Elles sont ensuite classées par niveaux de développement, 1 – novice, 2 – intermédiaire et 3 – compétent (séquence de niveaux de développement adaptée de Benner (1982)). Ces trois niveaux tiennent compte de la progression des étudiants au long de leur parcours universitaire. D’une discipline à l’autre, chaque niveau peut être atteint à un moment différent du cursus. Dans certains cas, des ressources sont acquises dans plusieurs niveaux, avec des niveaux de complexité différents, dans d’autres, seulement au niveau compétent ou au niveau novice. Chaque niveau est cependant prérequis du niveau suivant.

L’outil propose une entrée par pilier, donnant accès à l’ensemble des ressources, et une entrée par niveau permettant alors de ce concentrer sur un public en particulier.

L’équipe qui a réalisé ce travail a été soutenue par l’ensemble des scientifiques du réseau des bibliothèques mais aussi par plusieurs spécialistes internes à l’Université de Liège ou travaillant dans d’autres institutions voire d’autres pays (voir : http://infolit.be/5PMIS/?Crédits). Ils tiennent à les remercier chaleureusement.

Nous espérons que vous apprécierez cet outil … les remarques et suggestions sont les bienvenues.

Bernard Pochet
Coordinateur du groupe de travail

Bibliographie

Benner, P. (1982). From novice to expert. American Journal of Nursing, 82, 402-407.

Chevillotte, S. (2005). Voyage en Infolit. Alice derrière l’écran ou quelques notes d’un voyage d’étude aux États-Unis. Bulletin Des Bibliothèques de France, 50(6), 64–70.

Horton, F. W. (2008). Introduction à la maîtrise de l’information. Paris : UNESCO.

Maillart, C., Grevesse, P., & Sadzot, A. (2010). Elaboration d’un référentiel de compétence en logopédie/orthophonie. In A. Ammar & M. Sbihi (Eds.), AIPU 2010 Réformes et changements pédagogiques dans l’enseignement supérieur – 26ème congrès de l’AIPU, du 17 au 21 mai 2010. Rabat.