bandeau

partager : twitterlinkedInfacebookGoogle+Mail autres supports : version pdfversion epubversion imprimée votre avis : votre avis

6.3. La voie verte

Soit par opportunité soit par choix délibéré, de plus en plus d'éditeurs adoptent une politique favorable au libre accès.

Ils ne publient pas leurs articles en libre accès mais autorisent l'auto-archivage, le dépôt de la publication, dans un répertoire ouvert. C'est la voie verte.

Les articles (et autres publications) sont déposés dans des répertoires ou dépôts institutionnels (ou thématiques).

ORBi, le dépôt institutionnel de l'ULg.

Figure 6.3. ORBi, le dépôt institutionnel de l'ULg.


L'article déposé doit avoir été accepté par la revue (et le comité de lecture).

Les niveaux d'autorisation diffèrent d'un éditeur à l'autre. Ce sera :

Certains éditeurs acceptent le dépôt après un embargo de 6 à 24 mois. D'autres ajoutent des conditions supplémentaires telles une phrase à mentionner ou un lien vers l'article original.

Le site SHERPA/RoMEO rassemble les informations sur la politique d'autorisation de plus de 2 300 éditeurs. En mars 2017, SHERPA/RoMEO relevait que 80 % des éditeurs acceptaient[32] le dépôt de leurs articles.

Il faut toujours vérifier les autorisations avant un dépôt afin d'éviter de faire quelque chose d'illégal.

Un écran SHERPA (pour la revue BASE).

Figure 6.4. Un écran SHERPA (pour la revue BASE).


Le répertoire le plus complet de dépôts institutionnels est l'OpenDOAR maintenu par l'University of Nottingham.



[30] Il existe des répertoires spécialisés dans les pre-prints. Ils contiennent des articles qui ne sont pas nécessairement publiés par la suite. Un répertoire comme arXiv.org, créé en août 1991, contient plus d'un milion d'articles en physique, mathematiques, informatique et autres domaines connexes. Plusieurs autres sites de pre-prints comme bioRxiv, ChemRxiv, engrXiv, PsyArXiv ou SocArXiv ont été créés depuis. En 2017, un AgriXiv sera aussi mis en ligne.

[31] pdf est l’acronyme de "Portable Document Format". C’est un format de fichier devenu un standard. Il a été développé initialement par la société Adobe. Un fichier pdf garde un aspect identique sur tous les systèmes. Il respecte la mise en pages initiale (tailles, caractères, couleurs…) de l'auteur du document.

[32] Dans un des trois formats cité plus haut et avec, parfois, une période d'embargo (normalement 6 mois en STM et 1 an en SHS).

pied de page