bandeau

partager : twitterlinkedInfacebookGoogle+Mail autres supports : version pdfversion epubversion imprimée votre avis : votre avis

Chapitre 6. Le libre accès

Table des matières

6.1. L'origine et la justification du libre accès
6.2. La voie d'or
6.3. La voie verte
6.4. Les principales caractéristiques du libre accès
6.5. Les éditeurs hybrides
6.6. Les éditeurs prédateurs
6.7. Publier en libre accès ?

La science repose sur l'élaboration, la réutilisation et la critique ouverte du contenu des publications scientifiques. Pour que la science fonctionne convenablement et que la société puisse profiter pleinement des activités scientifiques, il est essentiel que les données de la science soient ouvertes[22].

Le mouvement du libre accès à la littérature scientifique trouve son origine dans un manque d'accès croissant provoqué par la "marchandisation" de la communication scientifique.

Le mouvement du libre accès est souvent associé à d'autres mouvements open pour créer le concept d'open science. Il s'agit à la fois de l'open source (les logiciels libres), de l'open access (le libre accès) et de l'open data (la mise à disposition des données brutes de la recherche).

Ce qui est important :

  1. un document en libre accès est bien plus qu'un document accessible gratuitement, dans l'expression "libre accès" il y a deux notions : la liberté et l'accès ;

  2. choisir le libre accès c'est améliorer la visibilité de son travail, c'est aussi rendre public un travail qui a bien souvent été financé par les pouvoirs publics ;

  3. il y a deux voies pour publier un article en libre accès : la voie d'or (choisir une revue qui publie en libre accès) et la voie verte (déposer son article dans un répertoire institutionnel ou thématique) ;

  4. il existe des pièges à la publication en libre accès : les revue en libre accès avec un APC (Author Processing Charges) trop élevé (> 1.500 $), les éditeurs hybrides et les éditeurs prédateurs.



[22] Principe de Panton

pied de page