Éditer et publier une revue scientifique en Open Access

Vous êtes ici :   Accueil > Les débats > Le facteur d'impact

Le facteur d'impact

Le Facteur d'impact (voir l'onglet : Web of Science) est très largement utilisé pour évaluer les chercheurs et leurs équipes. Des agences de financement ne prennent en compte que les articles publiés dans des revues avec facteur d'impact. Utiliser un indice de citation d'une revue n'a pourtant aucun sens pour évaluer un chercheur ou la qualité d'un article.

C'est l'ensemble des analyses bibliométriques basées sur les seules citations qui sont contestées. Même si les citations reflètent, en partie, la façon dont une revue est perçue par la communauté scientifique, il ne s'agit pas nécessairement d'un indice de qualité (qualité de la recherche, de la rédaction, des processus...).

Avec cette obsession de classement des revues, il y a une évidente confusion entre qualité et excellence. L'utilisation du facteur d'impact comme outil d'évaluation des chercheurs et de leurs publications n'a acun sens. Le facteur d'impact est une moyenne. Elle ne peut en aucun cas être attribué à un article en particulier puisque celui-ci peut ne jamais avoir été cité ou, au contraire, avoir été cité au delà de cette moyenne.

En 2012, la San Francisco Declaration on Research Assessment (DORA) a insisté sur la nécessité d'améliorer la manière dont les résultats de la recherche scientifique sont évalués. Les différentes propositions sont résumées dans ce poster. De nombreuses voix (par exemple Casadevalla & Fang, 2014 ou Khaled, 2015) depuis de nombreuses années, critiquent ouvertement les évaluations basées sur le facteur d'impact.

Les projets "altmetrics" proposent des pistes alternatives. Elles sont basées sur les médias sociaux (Twitter, vidéo, blogs...) et les plateformes sociales (Facebook, Google+, Mendeley...) pour mesurer la notoriété des publications.

Altmetrics

 

Publié en Open Access sous licence CC-BY| Auteur : B. Pochet| Powered by CMSimple| Template: ge-webdesign.de| Connexion