Éditer et publier une revue scientifique en Open Access

Vous êtes ici :   Accueil > Les débats > Le peer reviewing en question

Le peer reviewing en question

Plusieurs cas de fraudes lors du processus de peer reviewing sont rapportés dans la presse professionnelle depuis plusieurs années. Il s'agit, par exemple, d'auteurs suggérant des lecteurs fantômes, cachés derrière de fausses adresses courriel. Ces lecteurs fantômes, les auteurs en fait, deviennent alors reviewer de leurs propres articles.

Par ailleurs, certains reviewers, faute de temps en général ou parce qu'ils sont trop sollicités, bâclent le travail attentif de relecture et laissent passer des articles contenant des erreurs non publiables.

Le site retractation watch pointe régulièrement des articles publiés puis rétractés parce que le processus de peer reviewing n'avait pas été réalisé correctement.

Un mouvement d'open peer review (OPR) a été créé depuis avec des publications, du type The Self-Journals of Science, qui pratiquent la validation publique et en ligne des articles déposés dans un de ses cinq titres. Le site fosteropenscience.eu présente, en six modules, l'intérêt de l'OPR. 

Peer Comunity In... propose de son côté un processus de recommandations ouvertes pour des préprint et des articles publiés. Il est basé sur des évaluations par des pairs regroupés dans des Peer Comunity. Il y a actuellement trois communautés créées : Evolutionary Biology, Ecology et Paleontology.

peer comunity in... 

 

Publié en Open Access sous licence CC-BY| Auteur : B. Pochet| Powered by CMSimple| Template: ge-webdesign.de| Connexion