Éditer et publier une revue scientifique en Open Access

Vous êtes ici :   Accueil > Les débats > Les revues hybrides

Les revues hybrides

À côté des revues étiquetées open access, des éditeurs "traditionnels" (Elsevier, Springer, Wiley...) proposent eux aussi des "solutions" open access qu'ils nomment Open Choice. Si l'auteur accepte de payer un APC (par exemple entre 500 et 5.000 $ chez Elsevier), l'éditeur diffuse alors l'article en open access.

Alors qu'ils présentent cette solution comme une ouverture envers le mouvement de l'open access, il s'agit surtout d'une possibilité d'augmentation de leurs revenus et des dividendes qu'ils pourront transférer à leurs actionnaires.

Cette proposition doit être rejetée parce que :

  • d'une part, pour les universités, le coût des abonnements ne diminuent pas alors que plusieurs articles deviennent gratuitement accessibles ;
  • d'autre part, pour les auteurs, le droit de déposer leur article en open access dans un dépôt institutionnel leur est de toute façon acquis (avec ou sans période d'embargo, selon l'éditeur et/ou la revue).

Il ne s'agit ni plus ni moins d'une arnaque. De nombreux chercheurs tombent dans ce piège.

Publié en Open Access sous licence CC-BY| Auteur : B. Pochet| Powered by CMSimple| Template: ge-webdesign.de| Connexion